Le Vatican et l’ONU s’associent contre les sceptiques climatiques

Le Pape Francois et Ban-Ki-moon
Le Pape Francois et Ban-Ki-moon

Par Sandra BESSON

Le Vatican et l’Organisation des Nations Unies se sont associés pour avertir le monde des effets du changement climatique mardi, affirmant une position ferme contre les sceptiques qui nient que les activités humaines influencent les modèles climatiques mondiaux.

Le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-moon a discuté du changement climatique avec le Pape avant d’ouvrir une conférence d’une journée rassemblant des scientifiques et des leaders religieux appelée « Les Dimensions Morales du Changement Climatique et le Développement Durable ».

Le Pape, qui devrait faire un discours sur le développement durable aux Nations Unies en septembre, a déclaré qu’il pensait que les hommes étaient principalement responsables du changement climatique et est en train d’écrire une encyclique sur l’environnement.

Ban Ki-moon, ouvrant la conférence réunissant 60 scientifiques, leaders religieux et diplomates, a demandé aux pays industrialisés d’investir dans les énergies propres et de réduire leur empreinte carbone.

« Limiter le changement climatique et s’adapter à ses effets est nécessaire pour éradiquer la pauvreté extrême, réduire l’inégalité et garantir un développement économique équitable et durable » a-t-il déclaré.

La déclaration finale commune du rassemblement indique « le changement climatique induit par l’homme est une réalité scientifique, et sa limitation décisive est un impératif moral et religieux pour l’humanité ».

Le sommet de Paris qui aura lieu en décembre sur le changement climatique « pourrait être la dernière opportunité effective de négocier des arrangements qui maintiennent le réchauffement climatique induit par les hommes en dessous de 2°C » indique le communiqué, en ajoutant que la « trajectoire actuelle pourrait bien atteindre le niveau dévastateur de 4°C voire plus ».

Ban Ki-moon a déclaré que lui et le Pape avaient discuté de l’encyclique très attendue du Pape Francis, qui s’adressera à l’ensemble des 1,2 milliards de catholiques romains. Le pape a déclaré qu’il espérait que son encyclique influence la conférence de Paris.

« L’encyclique convaincra le monde que la protection de notre environnement est un impératif moral urgent et un devoir sacré pour l’ensemble des personnes de foi et de conscience » a déclaré Ban Ki-moon.

LEAVE A REPLY