La diversité biologique: la France ouvre son parc biologique à Cotonou

Aline Kuster-MENAGER a conduit elle même la visite ( PHOTO: ClimateReporters/Didier Madafime
Aline Kuster-MENAGER a conduit elle même la visite (PHOTO: ClimateReporters/Didier Madafime)

Par Didier Hubert MADAFIME

Le fait est suffisamment rare pour mériter d’être souligné.

Il s’agit de l’implication de l’ambassade de France près le Bénin dans l’organisation  de la Journée Internationale de la diversité biologique, édition 2015. L’ambassade, cet endroit, toujours gardé hors de vue des curieux, ouvert, le temps d’une journée, même si c’est aux amoureux de la nature, il faut être soi-même un mordu de l’environnement pour se le permettre.

Aline Kuster-MENAGER, l’ambassadrice de France à Cotonou, c’est d’elle qu’il s’agit, a marqué, à sa manière cette journée.

L’ambiance ce 22 mai 2015, Journée Internationale de la diversité biologique,  à l’ambassade de France à Cotonou, était particulière. Les amoureux de la nature, se sont donné rendez-vous, pour découvrir et apprécier la richesse biologique de ce haut lieu de la diplomatie française au Bénin.

Un parcours de visite libre, a conduit les invités, à prendre du plaisir en regardant les micro-projets financés par la France au Bénin, dans le domaine du compostage, de la maitrise de l’eau pour le maraichage et à observer certaines plantes du Bénin.

L’opportunité leur a été également donnée, d’apprécier la manière dont les déchets sont traités dans l’enceinte de l’ambassade pour en faire du composte. Deux séances d’observation des oiseaux, supervisées par les ornithologues, ont été aussi organisées, au lever du jour comme à la tombée de la nuit.

En justifiant une telle initiative, Aline Kuster-MENAGER, a souligné « J’ai souhaité, à la fois, ouvrir mon parc mais également montré, qu’il y avait des compétences béninoises sur ces sujets. Il s’agit des chercheurs, des associations qui s’engagent pour la défense de l’environnement. Ces associations s’engagent pour la protection de l’environnement mais également pour le développement durable, la combinaison entre une nature protégée et un pays qui se développe. »

Il faut faire remarquer, qu’en ouvrant les portes du parc de l’Ambassade de France à Cotonou, l’un des espaces verts remarquables de la capitaleDSC_0060 économique du Bénin, la représentation de la France au Bénin,  souhaite initier une série d’évènements en préparation de la conférence « Paris Climat 2015 ».

A la journée de la biodiversité succèdera le lancement, le 2 juin prochain, à l’Institut français du Bénin, l’exposition de Yann Arthus Bertrand « #60 solutions face au changement climatique », organisée en partenariat avec l’AFD et la Fondation Goodplanet. Cette activité sera suivie d’un cycle de conférences autour du climat et du développement durable.

La journée de la biodiversité a été organisée, en partenariat avec l’Agence Française de Développement, l’Institut Français du Bénin, le Centre de coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement et l’Institut de Recherche pour le développement. C’est aussi avec le concours de l’Université d’Abomey-Calavi, l’INRAB, les ONG Eco Bénin, Crédi ONG, Nature Tropicale, Emmaüs Tohoué Porto Novo.

Bel exemple qui montre, qu’en tout temps et en tout lieu le souci principal des hommes doit être la préoccupation de la protection de leur environnement.

LEAVE A REPLY