La Côte d’Ivoire rejoint l’Africa Finance Corporation

Audience du Premier Ministre avec la Délégation de Africa Finance Corporation (AFC)
Audience du Premier Ministre avec la Délégation de Africa Finance Corporation (AFC)

La Côte d’Ivoire est devenue le onzième pays membre d’Africa Finance Corporation (AFC), l’institution financière de premier plan pour le financement des projets d’infrastructures en Afrique, annonce, lundi, un communiqué.

Le président-directeur général d’AFC, Andrew Alli s’est félicité d’une opportunité fantastique pour AFC d’agrandir son portefeuille de projets en Côte d’Ivoire et donc de contribuer à accélérer le développement économique du pays.

« En signant l’Instrument d’adhésion, la Côte d’Ivoire permet à AFC d’obtenir le statut de créancier privilégié dans le pays. Les avantages qui en découlent réduiront nos risques financiers et nous permettront d’offrir plus de solutions compétitives de financement. Nous espérons pouvoir continuer à travailler étroitement avec les organisations publiques et privées en Côte d’Ivoire, en consolidant ce que nous avons déjà bâti, pour donner le ton des développements futurs », a-t-il relevé.

Cette annonce intervient à un moment de stabilité et de forte progression économique pour la Côte d’Ivoire. Son Euro-obligation, valant 1 milliard de dollars, a été bien reçue par les investisseurs au cours de cette année. Le gouvernement ivoirien a exprimé sa détermination à poursuivre son amélioration des infrastructures du pays afin d’appuyer son développement économique.

La construction du pont Henri Konan Bédié, un partenariat public-privé historique de 365 millions de dollars, était l’un des premiers projets à grande échelle de développement d’infrastructures entrepris par le gouvernement du président, Alassane Ouattara après la fin de la guerre civile en 2011.

L’AFC a été mandatée en tant que principale organisatrice de la tranche mezzanine du financement. Elle a fourni des facilités de prêt et des investissements en capital à hauteur de 55 millions de dollars. Le pont, qui offre un accès rapide et direct au cœur d’Abidjan, a permis une réduction spectaculaire des coûts de transport tout en fluidifiant les itinéraires existants, souvent encombrés. La connectivité globale du pays en a été améliorée.

En juillet dernier, l’AFC avait signé un accord de développement conjoint avec Ivoire Hydro Energy SA (IHE), une société de projets ivoirienne, pour le développement de la centrale hydroélectrique 44 MW Singrobo (Singrobo) en Côte d’Ivoire. La nouvelle centrale sera un ajout bien nécessaire au réseau électrique du pays, et accélérera l’intégration régionale en remédiant au déficit énergétique de l’Afrique de l’Ouest.

L’AFC a également apporté des financements à la Société Ivoirienne de raffinage (SIR).

L’AFC s’engage à financer et gérer activement le développement de projets-clé d’infrastructures qui auront un impact positif sur la vie des Africains sur le continent.

À ce jour, l’AFC a investi plus de 2,5 milliards de dollars dans les projets de 24 pays d’Afrique, et ce, dans un large éventail, de secteurs incluant l’électricité, les télécommunications, les transports, la logistique, les ressources naturelles et les industries lourdes.

Les autres États membres de l’AFC incluent le Cap-Vert, le Tchad, le Ghana, la Guinée-Bissau, la Guinée, le Liberia, le Nigeria, la Sierra-Leone, la Gambie et le Gabon.

LEAVE A REPLY