Ségolène Royal: La Côte d’Ivoire et l’accord de Paris

galsogel7

Par COULIBALY Davy Wohary

Après avoir accédé à la Présidence de la COP21 en remplacement de Mr Laurent FABUS, la Ministre française de l´Environnement, de l’Energie et de la Mer, Mme Ségolène ROYAL a effectué une visite en Côte d’Ivoire pour acquérir le soutien de son Excellence Mr Alasane OUATTARA pour la réalisation du projet de transition de l’Afrique vers les énergies renouvelables, à deux mois de la signature de l’accord de Paris à New York.

Le Président Ivoirien l’a reçu en audience au Palais Présidentiel le vendredi 26 Février 2016 ou divers questions ont été abordées.

Mme la Présidente de la COP21 a dit et je cite : « En tant que Présidente de la COP, je compte beaucoup sur vous pour m’aider à réussir cette nouvelle mission, et en particulier le grand projet que les chefs d’Etat africains ont décidé pendant la COP 21, celui de l’Afrique aux énergies renouvelables. »

Bien avant cette audience avec le chef d’Etat Ivoirien S.E.M Alasane OUATTARA , s’est tenu le jeudi 25 février 2016,à la résidence de l’Ambassadeur de France à Cocody, un panel de haut niveau sur  le thème : « La problématique des changements climatiques, dans une perspectives post CoP 21 de Paris et le rapport à l’Afrique ».


Ce Panel Co-animé par la Ministre française Ségolène ROYAL, et son homologue Ivoirien, Dr Rémi ALLAH-KOUADIO, a permis de faire le bilan de la COP21 et d’exposer, devant des membres du Corps Diplomatique, les représentants d’institutions publiques et internationales, les représentants d’entreprises et d’ONG, les grandes perspectives relatives à la mise en œuvre de l’ACCORD DE PARIS sur le climat.

Mme Ségolène Royal Présidente de la COP21:

« Mon rôle en tant que Présidente de la COP 21, consiste à aider les pays à mettre en œuvre, de manière effective, l’ACCORD de PARIS, à travers sa ratification. Cette ratification permettra à tous les pays signataires, selon la Présidente de la COP 21, d’intégrer cet Accord à toutes les législations nationales et permettre ainsi à ces pays de mettre en œuvre des actions opérationnelles, d’ici 2020, afin de maintenir la température de la planète, en dessous de 1,5 degrés Celsius. »

La journée du Vendredi 26 Février 2016 fut une journée chargée pour l’illustre invitée et les officiels en charge de l’Environnement en Côte d’Ivoire.
En effet, la Ministre française de l´Environnement, de l’Energie et de la Mer, Mme Ségolène ROYAL a visité le Parc national du Banco- Abidjan, avec pour guide spécial le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO.

Selon les dires de la Ministre Mme Ségolène ROYAL, « Je suis venue ici pour apprendre, écouter, savoir comment être le plus utile, pour relayer les projets, les espoirs, les attentes de tout ce qui a été décidé à la COP 21 »

Cette visite s’est faite avec la présence effective de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Son Excellence M. Georges SERRE, du Ministre de la Salubrité Urbaine et de l’Assainissement, Mme Anne Désirée OULOTTO.

Le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO, s’est dit très heureux de cette visite de la Ministre Française, au Parc national du Banco, véritable poumon vert et sanctuaire écologique qui s’étend sur 3474 hectares au cœur d’Abidjan.

Pour moi, Coulibaly Davy Wohary Directeur exécutif de AFHON CÔTE D’IVOIRE et coordonnateur national de la plateforme de la société civile changement climatique et développement durable- PACJA Côte d’Ivoire, notre joie et fierté réside dans le faite que la société civile fut impliquée lors de cette visite.

Cependant, notre plus grand regret reste que la position de l’Etat de Côte d’Ivoire n’a pas bougé en ce qui concerne la législation sur les Energies Renouvelables et surtout sur la volonté d’investir dans l’industrie à charbon.

LEAVE A REPLY