Plus d’une centaine d’experts africains à Abidjan pour préparer la cinquième conférence internationale de la SAICM

ouloto

Par Emelis GOORE

Abidjan, la capitale économique ivoirienne, abrite du 6 au 8 février une réunion régionale Afrique sur l’approche d’une gestion efficiente et durable des produits chimiques.

A en croire le ministre ivoirien de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto, ce conclave de trois jours permettra de faire le point sur l’État d’avancement de l’Approche stratégique de la gestion international des produits chimiques (dont le sigle en anglais donne SAICM), tout en mettant l’accent sur les besoins et les priorités régionales de la lutte.

Poursuivant, la présidente de la cop2 de Bamako, mesurant l’ampleur des défis de la lutte contre la pollution en Afrique, a invité les États du continent à plus de solidarité en vue d’atteindre les objectifs fixés.

“L’Afrique doit accorder toute l’attention qu’il faut à la gestion saine des produits chimiques et déchets pour une Afrique sans pollution. Elle doit se doter des ressources techniques, humaines et financières pour une mise en oeuvre efficiente des conventions internationales que les États ont signées ou ratifiées”, a indiquéla ministre.

Poursuivant, la porte-parole du gouvernement a annoncé la tenue ce 7 février, en marge de la réunion regionale, de quatre tables rondes axées sur les problématiques des secteurs de la santé et environnement, de l’industrie, de la gestion des pesticides et dont les résultats seront reversés dans les conclusions de la réunion regionale.

Plusieurs résultats sont attendus au terme de la rencontre d’Abidjan. Notamment, l’évaluation et l’orientation de la mise en oeuvre de la SAICM, de même que l’identification des priorités régionales en matière de gestion rationnelle des produits chimiques.

LEAVE A REPLY