Vers l’engagement du gouvernement à fournir de l’eau potable de qualité sur tout le territoire ivoirien

Le ministre ivoirien en charge de l’hydraulique, Tchagba Laurent lors une visite à l’Office national de l’eau potable (ONEP) (PHOTO: ClimateReporters/Gooré Zadi)
Le ministre ivoirien en charge de l’hydraulique, Tchagba Laurent lors une visite à l’Office national de l’eau potable (ONEP) (PHOTO: ClimateReporters/Gooré Zadi)

Par Gooré Medard Zadi

Le gouvernement ivoirien est résolument engagé à assurer à l’ensemble des populations ivoiriennes une couverture en eau potable de qualité d’ici quelques mois. A la clé avec un investissement de plus de 700 milliards dans le secteur.

Le taux d’accès à l’eau potable en Côte d’Ivoire étant à ce jour de 70% en milieu urbain et 60% en milieu rural. Ainsi il a été ouvert depuis la formation du dernier gouvernement ivoirien, un ministère en charge de l’hydraulique, dirigé par M Tchagba Laurent.

Aussi, le nouvel pensionnaire de ce département depuis sa prise de fonction, multiplie les visites dans les différents services sous sa tutelle. Le vendredi 10 aout, Laurent Tchagba a effectué une visite à l’Office national de l’eau potable (ONEP) et à son Laboratoire d’analyse et de contrôle de la qualité de l’eau (LACQUE), dans la commune de Cocody.

A cet effet, le ministre a rassuré de l’engagement de son département à œuvrer à l’amélioration de la qualité de l’eau sur toute l’étendue du territoire ivoirien. «Nous avons une responsabilité importante au niveau du ministère, c’est d’être sûr que l’eau que nous distribuons est d’une potabilité irréprochable », a signifié le ministre, se félicitant de la création du LACQUE, un outil qui assure le contrôle de la qualité des ressources en eau destinées à l’alimentation, depuis son inauguration en 2017.

Selon le ministre, l’objectif principal du gouvernement étant de fournir de l’eau potable de qualité aux populations, il lui revient surtout d’en assurer la disponibilité à tous. Le ministère de l’Hydraulique entend mettre tout en œuvre afin de parvenir à ces  objectifs et faire en sorte qu’avec les partenaires techniques et financiers et l’action du gouvernement, « l’eau ne soit pas un véritable problème en Côte d’Ivoire ».

Pour Laurent Tchagba, les ressources hydrauliques existent en Côte d’Ivoire, mais il s’agit d’avoir les moyens pour les utiliser, les traiter et  les distribuer aux populations.

LEAVE A REPLY