Côte d’Ivoire : 200 Millions FCFA d’infrastructures communautaires à impact rapide réalisés à Sakassou, Toumodi et Dabakala

f59998ebbc2f0c531c2cae1f945b74ba_L

Par GOORE Médard ZADI

Le Professeur Mariatou Koné, ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté a procédé le samedi 1 septembre depuis Assounvouè- Konankro, village situé à 7 kilomètres de Sakassaou, à l’inauguration de plusieurs infrastructures communautaires à impact rapide.

Ce, au profit des communautés de certains villages identifiés dans les départements de Sakassou, Toumodi et Dabakala.  Elle avait à ses cotés, son homologue Laurent Tchagba, en charge de l’hydraulique. Ces projets ont été financés par le fonds national de solidarité.

A Sakassou, ce sont les villages d’Assounvouè- Konankro et d’Assandrè qui ont bénéficié de ces projets communautaires. Ils portent respectivement sur la construction et l’équipement d’un foyer polyvalent, la réhabilitation et l’équipement du centre santé, de la maternité et l’installation d’une pompe villageoise à motricité solaire.

Le village de Ble dans le département de Toumodi pour sa part, bénéficie de la réhabilitation et de l’équipement de son foyer polyvalent et de trois blocs de latrines de deux cabines construites pour les écoliers et leurs enseignants.

Enfin, Kokolo, un village de la commune Boniérérédougou dans le département de Dabakala obtient une pompe hydraulique villageoise à motricité solaire. D’un cout total de 200 millions, ces projets  communautaires ont été entièrement financés par le fonds national de solidarité (FNS).

La mise en œuvre de l’ensemble de ces  projets à impact rapide au profit des populations vise un double objectif : apporter une réponse efficace aux difficultés   des agglomérations dépourvues du minimum d’infrastructures de base non pris en compte par les programmes et projets ordinaires de l’Etat et des collectivités territoriales et surtout sensibiliser les populations, les acteurs locaux ainsi que les organisations à base communautaire et les communautés sur la préservation de la paix et le renforcement de la cohésion sociale.

Des projets que saluent les populations bénéficiaires qui, par la voix de leur porte parole, n’ont pas manqué de traduire leur reconnaissance au Gouvernement.

« Je voudrais traduire les sentiments de totale satisfaction des populations bénéficiaires des infrastructures construites et rénovées au Gouvernement et à madame la Ministre de la Solidarité. Au delà des ces infrastructures, c’est toute votre action et votre engagement au service de la paix et de la cohésion sociale dans notre pays que je voudrais saluer » a témoigné Koffi Kouamé Eugene, par-ailleurs président de la mutuelle de développement de Konankro.

Conviés à cette cérémonie, certains partenaires au développement dont le   Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui accompagne le Ministère en charge de la Cohésion Sociale dans ses activités de consolidation de la paix s’est rejoui de cette initiative.

« Madame la Ministre, je voudrais au nom du PNUD, vous saluer et vous féliciter pour l’appropriation réussie des projets à impact rapide. Au regard des résultats que vous avez produit et qui ont un véritable impact sur la cohésion sociale et que nous constatons ce matin, le PNUD continuera d’accompagner votre Ministère dans cette noble mission dans la limite de son mandat et de sa disponibilité financière » a promis Peyogori Ouattara, représentant le coordinateur résident du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

Le Professeur Mariatou Koné a saisi cette tribune pour rappeler les missions assignées au Fonds National de Solidarité. « Le Fonds a pour vocation d’apporter l’appui de l’Etat à des catégories sociales à faible revenu, des indigents, des sinistrés, des victimes de conflits et de catastrophes. Cependant, il ne sert pas seulement à dire « yako » lors des événements malheureux. Il sert aussi à apporter la gaieté comme le financement des projets communautaires, comme ceux de Konankro » a-t-elle rappelé.

Cette cérémonie d’inauguration a enregistré la présence des représentants ministères techniques, des   autorités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses de la région du Gbeke. Après Sakassou, Toumodi et Dabakala, suivra l’inauguration des infrastructures des localités bénéficiaires du nord et de l’ouest de la Côte d’ivoire.

LEAVE A REPLY