Réchauffement climatique: l’ONG engage les planteurs au planting

Lutte contre le réchauffement climatique, l'ONG Stoc engage les planteurs de yakassé attobrou au planting
Lutte contre le réchauffement climatique, l’ONG Stoc engage les planteurs de yakassé attobrou au planting

Par Gooré Médard ZADI

Amener le corpus planteurs de côte d’Ivoire ainsi que toutes les communautés locales qui dépendent directement des ressources forestières à la mise en œuvre du mecanisme REDD+ en vue de contribuer significativement à la reconstitution du couvert forestier ivoirien.

Tel est l’objectif que poursuit l’ONG Stop aux Changements Climatiques (STO.C) en lançant le dimanche 21 Octobre 2018, depuis Yakassé Attobrou, dans le département d’Adzopé (79 km d’Abidjan), le Programme un planteur un arbre. « A travers ce programme qui va s’entendre dans plusieurs zones du pays, et ce de 2018 à 2022, notre organisation entend accompagner résolument la mise en œuvre du programme de la Redd+ en côte d’Ivoire. Pour nous, il est important pour chaque agriculteur d’être éclairé sur le bien fondé de substituer les arbres détruits lors de la création du champ par d’autres arbres. D’où l’appel que nous vous lançons à toujours planter des arbres dans vos champs, » a exhorté les paysans de Yakassé Attobrou, Mr ZADI, président de STOC.

C’était au cours d’une rencontre avec des planteurs de café et de cacao dans une plantation de cacao. Cinq arbres ont été, à cet effet, mis en terre par les planteurs, ouvrant officiellement la campagne de planting « un planteur, un arbre. »

La délégation de l’ONG STOC, composée de son président, du secrétaire général et du trésorier général de association, a par ailleurs entretenu leurs hôtes planteurs sur les pesticides obsolètes et les dangers que représentent ces produits désuets ou contrefaits sur la santé des populations.

« L’agriculture que vous pratiquez, il est indéniable, a besoin d’intrants pour son essor. Cependant, parmi les produits que vous utilisez, il y’a beaucoup qui sont périmés et d’autres sont rentrés sur le territoire par la fraude. C’est pourquoi nous sommes ici pour vous dire de faire attention à ces produits que vous achetez. Aussi, si vous ne prenez pas les dispositions qu’il faut, à savoir bien se protéger le nez avec un cache-nez et les mains avec des gants, vous pourrez être exposés à de nombreuses maladies. Car les pesticides sont avant tout des produits chimiques, » a conseillé les paysans de Yassaké à l’équipe de l’ONG STOC.

Dans la foulée, les membres de ”Stop aux changements Climatiques” ont parcouru des magasins de vente de pesticides de la commune où les vendeurs ont été sensibilisés à commercialiser que les produits homologués par le Programme de Gestion des Pesticides en côte d’Ivoire.

LEAVE A REPLY