Côte d’Ivoire : Les jeunes et les collectivités engagés à la plannification climatique et énergétique

DSC_0349

Par GOORE Médard ZADI

Renforcer la compréhension de l’accord historique de Paris sur le climat issu de la COP21, faire remonter les recommandations des acteurs non-étatiques (collectivités, jeunes) pour rendre opérationnelle les CDNs au niveau local, créer et renforcer un cadre de concertation et de mobilisation des differents acteurs autour d’un même enjeu.

Tels sont les objectifs que poursuit l’ONG AFHON.

Cette association de promotion d’environnement, a organisé, le mercredi 28 Novembre 2018, un atelier de sensibilisation sur le renforcement des capacités des collectivités et des jeunes sur la plannification climatique et énergétique au niveau local et national.

C’est l’Université Felix Houphouët Boigny d’Abidjan qui a l’événement autour du thème ” Renforcement de capacité des collectivités, des jeunes sur la planification climatique et énergétique en Côte d’Ivoire.”

Cette rencontre s’inscrit dans la mise en oeuvre de l’initiative africaine des énergies renouvelables.

« L’initiative Africaine des Energies Renouvelables est une opportunité offerte à nos pays pour amorcer la transition énergétique et contribuer à une réduction nette des émissions. Cependant fort est de constater que certains pays investissent encore dans les énergies polluantes au prix même de la sante des communautés », a indiqué le Directeur Exécutif de l’ONG AFHON, Davy Wohary en présence de Mr APKA Fréderic, Point focal NDC au ministère de l’environnement et de Baimey Ange de ”Grain International. »

Plusieurs thèmes ont été animés à cet effet. Il s’agit entre autres de « la COP21 à aujourd’hui, quel engagement climatique et énergétique de la Jeunesse ? », « Accord de Paris, la jeunesse et la planification climatique, Contexte de la Côte D’Ivoire » et « Energie et Agriculture, comment les Acteurs Non-Étatiques doivent créer le lien pour résoudre le problème. »

Il s’est agit, pour les organisateurs, au terme de cet atelier de former les parties prenantes ciblées à une meilleure compréhension de l’accord historique Paris.

LEAVE A REPLY