Atelier de suivi évaluation: Bilan et perspectives pour la réussite du TAAT

Table de séance á la réunion
Table de séance á la réunion

Par Gérald SETONDJI

Les différents experts de la coordination du Programme de Technologies pour la Transformation de l’Agriculture Africaine (TAAT) font le bilan des réalisations des différents compacts en 2018. C’est en la faveur d’une réunion de qui se tient du 5 au 7 Mars 2019 à la salle Evasion de Bénin Marina Hôtel de Cotonou.

« Pour mieux sauter, il faut d’abord reculer » C’est par cet adage de la sagesse africaine que Andrew Mude représentant du président de la Banque Africaine de Développement (BAD) résume tout le sens de la rencontre qui se tient depuis hier à la salle Evasion du Bénin Marina Hôtel de Cotonou.

Selon celui qui représente le président de la banque africaine de développement (BAD), si le programme de technologies pour la transformation de l’agriculture africaine, est un programme qui ambitionne d’avoir de l’impact non seulement sur les agriculteurs mais aussi et surtout sur le niveau socio-économique des ménages africains, la réunion de revue annuelle est le « grand véhicule qui nous aide à accélérer l’atteinte des objectifs fixés ».

Selon les propos de Andrew Mude, les différents compacts du programme doivent continuer à démontrer leur engagement pour atteindre les objectifs.

Il a précisé que l’un des attentes de la Banque Africaine de Développement est  d’identifier les voies et moyens pour soutenir les efforts consentis par les différents compacts.

Pour cela, le représentant de la banque estime qu’il faudra trouver un excellent moyen pour nouer des partenariats entre le secteur privé et le gouvernement ainsi que les organisations non-gouvernementales.

Selon ses propos, Il faudra aussi avoir une bonne coordination entre des différents compacts du programme à l’intérieur de chaque pays.

LEAVE A REPLY